Boutique Nous rejoindre Le mag
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé
Nous contacter

Nos agences sont ouvertes :

Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Retour
Full remote Télétravail total Flexibilité de travail Ressources humaines Travail à distance Organisation décentralisée Gestion d'équipe virtuelle Communication en ligne Outils de télétravail Indépendance géographique Productivité à distance Équilibre vie professionnelle-vie privée Politique de télétravail Collaboration virtuelle Espace de travail numérique Autonomie des employés Technologies de communication Gestion du temps Culture d'entreprise à distance Réunions virtuelles Travail nomade Sécurité des données à distance Bien-être des employés Recrutement à distance Stratégie de travail flexible
27.11.2023 5 min. de lecture

Question RH : qu’est-ce que le « full remote » ?

Le travail en « full remote », ou télétravail à 100%, est une modalité de travail qui permet aux employés d’effectuer l’intégralité de leur activité professionnelle en dehors des locaux de l’entreprise. Cette forme de travail à distance offre de nombreux avantages, tant pour les employeurs que pour les employés, mais présente également des défis spécifiques.

1. Quels sont les avantages du « Full Remote » ?

Le « full remote » offre plusieurs avantages

  • Flexibilité et équilibre vie professionnelle/vie personnelle : le « full remote » offre une grande flexibilité. Il permet ainsi aux employés de mieux équilibrer leur vie professionnelle et personnelle. Ces derniers travaillent alors quand ils veulent et où ils veulent. Cela leur permet de travailler dans les moments où ils se sentent les plus efficaces et les plus performants. Certains travailleront tôt le matin, d’autres tard le soir.
  • Économie de temps, d’argent et d’énergie : les employés économisent du temps, de l’énergie et de l’argent en évitant les déplacements quotidiens. Ainsi, quand ils habitent dans les grandes villes, ils évitent de longs trajets dans des moyens de transport souvent inconfortables et où sévit l’insécurité. Ce temps et cette énergie énergies gagnés peuvent servir à leur travail.
  • Réduction des temps improductifs : les employés en full remote passent peu de temps avec leurs collègues. Ainsi, ils ne vont pas à la machine à café, ne discutent pas dans les couloirs, ne participent pas à de longues réunions. Le travail à distance limite ce temps d’interaction sociale. Cela augmente donc leur concentration sur la production et la réalisation de leurs tâches.

Le bénéfice principal de cette forme de travail est donc une productivité accrue. Comme les employés travaillent dans les plages horaires où ils se sentent les plus efficaces et les plus performants, comme ils économisent leur énergie en évitant de la dépenser dans des temps de transport inutiles et fatiguant, ils sont forcément plus productifs.  Beaucoup d’employés rapportent ainsi une augmentation de leur productivité en travaillant à distance, due à un environnement moins distrayant et plus confortable.

Le deuxième bénéficie est l’attraction et la rétention des Talents. Les entreprises offrant le full remote peuvent ainsi attirer des talents de partout dans le monde. Elles augmentent alors leur capacité à retenir les employés cherchant une meilleure flexibilité. Ces entreprises peuvent aussi conserver dans leurs effectifs des employés qui doivent déménager et s’éloigner de leur lieu de travail pour des raisons personnelles, comme la mutation de leur conjoint.

2. Les défis du « Full Remote » en entreprise

Si le « full remote » offre de nombreux avantages, il constitue également un défi pour sa mise en place dans les entreprises.

  • Communication et Collaboration : le premier défi est de pouvoir maintenir une communication efficace et une bonne collaboration entre des personnes qui se voient peu ou pratiquement jamais physiquement. Les faibles interactions sociales entre employés ne favorisent pas des liens durables entre eux. C’est parfois à la machine à café que l’on résout un problème professionnel complexe…
  • Isolement Social : le manque d’interaction en face à face peut entraîner un sentiment d’isolement chez certains employés. Ceci peut être accentué en période de difficulté. Quand des difficultés surviennent sur un poste, les collègues de l’employé jouent très souvent un rôle de soutien. Ils aident émotionnellement et matériellement l’employé à faire face. Ceci est aussi vrai pour le manager. Le « full remote » peut donc augmenter le risque de burnout.
  • Gestion du temps et dilution des frontières entre vie professionnelle et personnelle : Les employés peuvent avoir du mal à séparer leur vie professionnelle de leur vie personnelle, ce qui peut conduire à une surcharge de travail ou à un épuisement professionnel. L’employé peut être rapidement amené à travailler tous les jours et même pendant les vacances, ne percevant plus clairement ce qui correspond exactement à son temps de travail.

Le problème principal du « full remote » est sans doute qu’il ne convient pas à tous les profils. Les profils très énergiques, avec un fort niveau de prise d’initiative, qui sont orientés vers l’action ne rencontreront aucune difficulté à adopter ce mode de travail. Les salariés procrastinateurs, qui ont besoin que leurs collègues ou leurs managers les animent seront quant à eux mal adaptés à cette forme de travail. Les premiers seront plus productifs en « full remote », tandis que les seconds le seront moins.

3. La mise en œuvre du « Full remote »

Pour réussir le passage au « full remote », les entreprises doivent mettre en place des politiques claires, investir dans des outils de communication et de collaboration efficaces, et offrir un soutien adapté à leurs employés. Il est également crucial d’encourager une culture d’entreprise qui soutient le travail à distance, en mettant l’accent sur la confiance, l’autonomie et la responsabilisation.

Le succès de la mise en place du full remote dépendra également de la fixation d’indicateurs précis de productivité et de résultats. En effet, l’employé comme le manager doivent pouvoir mesurer concrètement la contribution et pouvoir ainsi fixer des limites raisonnables au temps de travail. L’employé doit ainsi savoir quand il a atteint les résultats attendus et inversement. Cela demande donc pas mal de préparation.

Conclusion

Le « full remote » est une tendance en pleine expansion, offrant de nombreux avantages. Toutefois, elle exige également une approche réfléchie et structurée pour surmonter ses défis. Avec une planification et une mise en œuvre adéquates, le travail en full remote peut être bénéfique pour les employés et les employeurs, favorisant un environnement de travail plus flexible, inclusif et productif.

Auteur : Dr Emeric Lebreton, cofondateur et dirigeant du groupe ORIENTACTION (27/11/2023)

***

Nous vous accompagnons !

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre reconversion ou dans votre évolution professionnelle par un expert, contactez ORIENTACTION.

Contacter un(e) conseiller(ère)

ORIENTACTION c'est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présent(e)s partout en France,
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création,
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non-jugement,
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie,
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.
02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous