Boutique Nouveau : Testez-vous !
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

Actualité

Avez-vous une idée des chiffres du burn-out en France ?

Le burn-out désigne une forme d’épuisement professionnel résultant d’un investissement excessif dans le travail. La fatigue se révèle à la fois physique, mentale et émotionnelle. Quelle est l’ampleur du burn-out en France ? Pourquoi observe-t-on une hausse de ce phénomène ? Quelles sont les professions les plus touchées ?

burn-out, risques psychosociaux,épuisement professionnel, isolement, stress chronique, souffrance au travail, détresse professionnelle, bilan de compétences, orientaction

Quelle est l’ampleur du burn-out en France ?

Durant l’année 2021, le nombre de cas de burn-out en France avait doublé, atteignant alors 2 millions de personnes. L’augmentation était significative dès le premier confinement en 2020.

Entre mai et octobre 2021, les cas de burn-out sévères ont grimpé de 25 %. Les interprétations des événements se révèlent alors très souvent négatives. Le risque d’idées suicidaires est accru.

En 2022, les chiffres continuent malheureusement de progresser, avec 2,5 millions de salariés concernés, soit 10 %.

En 2021, près de la moitié des salariés estimait que leur entreprise ne prenait pas assez en compte les situations de souffrance psychologique.

Pourquoi observe-t-on une hausse de ce phénomène ?

Dans de nombreux cas, la pandémie de Covid-19 a été un facteur aggravant du burn-out en France. Durant cette période, et en particulier le premier confinement, les personnes habitant seules chez elles, et contraintes au télétravail, ont eu une vie sociale inexistante. Une partie s’est alors réfugiée dans le travail.

L’investissement professionnel exacerbé a conduit ces personnes à oublier de se reposer. En outre, ces mêmes personnes n’ont souvent même pas pris leurs vacances. Elles avaient l’impression qu’elles auraient gâché ces congés, les possibilités de sorties et d’activités étant encore très limitées.

La fatigue physique liée à un investissement professionnel exacerbé, et des troubles du sommeil, finit par engendrer des erreurs. Il s’agit là d’une fatigue mentale additionnelle, caractérisée par des oublis, des troubles de la concentration…

Ces erreurs augmentent le stress lié à l’isolement et à la situation de crise sanitaire, d’où une fatigue émotionnelle, troisième aspect du burn-out. Ainsi, ces personnes deviennent particulièrement irritables, à fleur de peau.

Quelles sont les professions les plus touchées ?

Le burn-out touchent davantage certaines professions. Ces dernières exigent un investissement total et une grande disponibilité. Ainsi le personnel médical et social, encore plus sollicité lors des pics de l’épidémie, présente un risque d’épuisement professionnel élevé.

Le travail des agriculteurs exploitants demande également un engagement permanent. À cela s’ajoutent souvent l’isolement et la peur de ne pas être à la hauteur pour conserver l’exploitation. Il s’agit des professionnels les plus impactés par le burn-out.

Les professionnels des ressources humaines se révèlent aussi particulièrement concernés, en raison de la crise sanitaire. 63 % se trouvent en situation de burn-out en 2022. Cela s’explique justement par la gestion de la détresse psychologique des salariés, à laquelle s’ajoutent les changements incessants pendant ces deux dernières années de crise (protocoles sanitaires…).

Les cadres et les professeurs sont également très touchés par le burn-out, en raison des responsabilités importantes. Une partie des cadres doit en plus être toujours disponible, ce qui ne permet pas de déconnecter complétement. 44 % des managers souffrent de détresse psychologique en 2022, et 38 % de burn-out. De leur côté, les professeurs doivent gérer des cas difficiles…

De façon générale, les personnes soumises à un stress chronique professionnel sont plus sujettes au burn-out. À l’activité elle-même, s’ajoutent d’autres facteurs de risque, comme de mauvaises conditions de travail ou des relations tendues avec les supérieurs et les collègues.

Auteur : Sandra Grès

Date de publication : 10/01/2023

***

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre reconversion ou dans votre évolution professionnelle par un expert, contactez ORIENTACTION :

ORIENTACTION, c’est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présents partout en France ;
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création ;
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non-jugement ;
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie ;
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous