Boutique Nouveau : Testez-vous !
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

BILAN DE COMPÉTENCES

SE RECONVERTIR POUR REDONNER DU #SENS À SA VIE : LE MÉTIER DE GENDARME

La Gendarmerie nationale constitue une des quatre forces de l’Armée française. Les recrutements se font sur concours. Il en existe à tous les niveaux, en fonction du poste visé. Nous vous proposons, dans cet article, d’explorer le statut de gendarme à proprement parlé, c’est-à-dire le grade de sous-officier de gendarmerie (SOG). Sont abordées également les difficultés rencontrées, la formation d’un gendarme et sa rémunération.

gendarmerie nationale, soldat, sous-officier, armée, formation, accès au métier, concours interne, externe, compétences, défense nationale, armée française, bilan de compétences, ORIENTACTION

En quoi consiste le métier de gendarme ?

Dans la gendarmerie nationale, les militaires occupent les métiers dits opérationnels. Il s’agit alors d’assurer des missions de sécurité intérieure, sécurité routière, maintien de l’ordre et prévention de la délinquance.

Après la formation d’un an dans une école de gendarmerie, l’affectation en unité du nouveau gendarme se fait en fonction de ses résultats obtenus. Il faut en général quatre ans d’expérience en gendarmerie pour accéder à une spécialité : maître-chien, enquêteur subaquatique, développeur…

Néanmoins, ceux qui démontrent des compétences particulières pendant la formation (si leurs résultats le permettent) peuvent être affectés directement dans une unité spécialisée (cavalerie, unité de montagne, unité aérienne).

Pourquoi devenir gendarme ?

En réussissant le concours de sous-officier, le candidat devient élève sous-officier. Il accède alors à une formation d’un an rémunérée à 1 486 € brut par mois. Cette dernière se déroule en internat, sans aucun frais d’hébergement.

Le statut de militaire du gendarme lui permet également de bénéficier d’autres avantages. Ainsi, il a une réduction de 75 % sur les billets de train de la SNCF, neuf semaines de congés minimum par an…

Le métier de gendarme s’adresse avant tout à des personnes ayant un esprit de dévouement. Le statut permet de satisfaire pleinement à cette valeur.

Quelles sont les difficultés du métier ?

Les gendarmes travaillent 7 jours sur 7, de jour comme de nuit. Contrairement aux policiers, les gendarmes ont le statut de militaire. Le droit de grève n’existe donc pas pour eux. Ils n’ont pas non plus le droit d’adhérer à un parti politique ou un syndicat, par exemple. Ces professionnels doivent respecter le principe de neutralité.

Ils sont amenés à gérer toutes sortes de conflit. Leur quotidien reste sous tension.

Comment devenir gendarme ?

Pour devenir gendarme, il faut passer le concours de sous-officier de gendarmerie (SOG). Ce dernier a lieu une fois par an, et les inscriptions ouvrent entre mars et mai. Vous devez être majeur et ne pas avoir plus de 35 ans le 1er janvier de l’année du concours.

L’accès au concours externe exige d’être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme ou titre de niveau équivalent. Ce concours commence par une épreuve écrite d’admissibilité (de trois heures). Les candidats déclarés admissibles passent ensuite des épreuves physiques, un entretien avec un psychologue, un entretien avec un jury et une épreuve numérique.

Les candidats admis sont formés pendant un an (8 mois en école et 4 mois sur le terrain). Les nouveaux élèves sous-officiers sont rémunérés dès leur admission, et deviennent titulaires un an après.

La formation initiale comprend :

  • La formation militaire ;
  • Une formation théorique, technique et humaine pour devenir soldat de la loi (déontologie, exercice de l’autorité, gestion des ressources humaines et communication notamment) ;
  • Une formation territoriale pour pouvoir assurer la sécurité ;
  • Des cours dans les matières générales (français, mathématiques…).

Cette formation permet l’obtention d’un diplôme de niveau bac : le Certificat d’aptitude à la gendarmerie.

Quelle est la rémunération d’un gendarme ?

Le salaire d’un gendarme, aussi appelé solde, est calculé selon une grille indiciaire de la fonction publique d’État. En début de carrière, le salaire mensuel brut d’un gendarme est de 1 607 €, avec, en plus, la prise en charge de son logement.

Au dernier échelon du grade de sous-officier (soit 25 ans d’ancienneté), le salaire brut atteint 2 235 €.

S’ajoutent à ce salaire des indemnités et des primes en fonction du type de mission, des contraintes de mobilité et de disponibilité, de la situation familiale et de la spécialité du poste.

Auteur : Sandra Grès (13/09/2022)

Découvrez les compléments offerts par ORIENTACTION :

Si vous souhaitez quitter la gendarmerie nationale et vous reconvertir, nous vous conseillons l’article suivant :

DANS QUEL MÉTIER SE RECONVERTIR QUAND ON EST GENDARME ?

***

Vous souhaitez être accompagné(e) dans la définition de votre projet professionnel et le choix de vos formations par un expert, contactez ORIENTACTION. Nous vous accompagnons !

ORIENTACTION, c’est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présent(e)s partout en France,
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création,
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non -jugement,
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie,
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous