Boutique Nous rejoindre Le mag
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé
Nous contacter

Nos agences sont ouvertes :

Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Retour
devenir céramiste, formation céramique, atelier de céramique, artisanat, métiers d'art, création de poterie, techniques de céramique, tour de potier, école d'art, carrière artistique, guide de céramiste, compétences requises, matériaux céramiques, émaillage, cuisson de céramique, arts appliqués, formation professionnelle, conseils pour céramistes, sculpture en céramique, design céramique, formation en ligne, cours de céramique, diplôme en céramique, secteur de la céramique, entrepreneuriat artistique
24.01.2023 4 min. de lecture

Comment devenir céramiste ?

DEVENIR CÉRAMISTE : MISSIONS, AVANTAGES, DIFFICULTÉS, FORMATION, PERSPECTIVES

Les métiers d’art œuvrent à la création ou la restauration du patrimoine. Parmi ces professionnels, le céramiste travaille la terre cuite et le grès, pour façonner des objets uniques ou en petite série. Nous vous proposons, dans cet article, d’explorer ce métier, ses avantages et difficultés. Sont décrites également les différentes voies pour devenir céramiste, la rémunération de ce professionnel et les perspectives d’évolution.

En quoi consiste le métier de céramiste ?

La première tâche du céramiste consiste à préparer la terre qu’il souhaite modeler. Le choix de la terre (argile, silice, kaolin, grès) dépend de l’objet à réaliser (vaisselle, tuiles, carrelages décoratifs…).

Il lave le matériau choisi, de façon à obtenir l’homogénéité nécessaire avant de procéder au façonnage. Cette deuxième partie du travail peut se faire à la main (modelage), ou à l’aide d’un tour (tournage)…

Le technicien modeleur spécialisé en céramique fabrique des moules de coulage pour la réalisation de pièces en série.

Le séchage et la cuisson (dans un four à bois, à gaz ou électrique) permettent ensuite la vitrification des pâtes et la fixation des couleurs. Puis le céramiste peut décorer les pièces, sur émail (porcelaine) ou sous émail (faïences).

Pour la décoration manuelle, dédiée aux produits de grande valeur, il existe plusieurs spécialisations : décor au pinceau, filetage de l’or, polissage… Pour les fabrications en série, le céramiste pose des décalcomanies ou utilise la sérigraphie.

Le céramiste vend sa production dans la boutique de son atelier, mais la participation à des foires, salons ou marchés de potiers (en France ou à l’étranger) se révèle essentielle.

Pour se faire connaître, ce professionnel peut également organiser ses propres expositions.

Pourquoi devenir céramiste ?

Le métier de céramiste permet d’exprimer sa créativité. Il est possible d’exercer sans faire de longues études. En outre, des missions très différentes s’offrent à ce professionnel.

Ce métier gratifiant répond également à un besoin de contact, pour l’aspect promotion et vente.

Quelles sont les difficultés du métier ?

Pour s’installer dans son propre atelier, l’investissement de départ d’un céramiste peut être lourd (tour, four, presses pour les moules…). Par ailleurs, l’atmosphère d’un tel atelier est souvent poussiéreuse et humide.

Le métier ne demande pas seulement la maîtrise de gestes précis. En effet, le sens du contant se révèle primordial pour développer sa clientèle. Cette double fonction suppose de ne pas compter ses heures.

Comment devenir céramiste ?

Différents niveaux de formation sont possibles pour devenir céramiste. Après la 3e, pour acquérir les savoirs de base, vous pouvez ainsi passer le CAP tournage en céramique et le CAP décoration en céramique.

Vous pouvez ensuite compléter ces diplômes par un BMA (brevet des métiers d’art) céramique, en deux ans (niveau bac).

Le DNA (diplôme national d’arts) design ou le DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design) mention matériaux ou objet s’obtiennent quant à eux en trois ans après le bac. Le DNSEP option art ou design mention céramique se prépare en cinq ans après le bac.

Rémunération et perspectives

Un céramiste salarié qui débute touche entre le SMIC et 1 710 € brut mensuel. Le salaire médian observé est de 2 950 € brut par mois pour ce professionnel. Après plusieurs années d’expérience, le céramiste ouvrier peut devenir chef d’équipe. Il peut également créer son propre atelier.

Les revenus d’un potier céramiste indépendant dépendent de son activité. Un céramiste peut faire évoluer son activité en proposant des formations dans des associations de loisirs, ou en pratiquant la restauration d’objets d’art. Les missions de restauration constituent généralement les plus rémunératrices.

Découvrez les compléments offerts par ORIENTACTION :

Si vous exercez le métier de céramiste et que vous souhaitez vous reconvertir, nous vous conseillons l’article suivant :

Dans quel métier se reconvertir quand on est céramiste ?

Découvrez également Revolution Robot, un outil gratuit développé par ORIENTACTION pour évaluer le risque d’automation d’un métier.

Auteur : Sandra Grès (24/01/2023)

***

➡️ En savoir plus sur le bilan de compétences comme outil de reconversion

➡️ Passez gratuitement le test « devez-vous changer de métier ? »

➡️ Passez aussi le test de personnalité Préférences

Nous vous accompagnons !

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre reconversion ou dans votre évolution professionnelle par un expert, contactez ORIENTACTION.

Contacter un(e) conseiller(ère)

ORIENTACTION c'est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présent(e)s partout en France,
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création,
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non-jugement,
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie,
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.
02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous