Boutique Nouveau : Testez-vous !
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

BILAN DE COMPÉTENCES

SE RECONVERTIR POUR REDONNER DU #SENS À SA VIE : LE MÉTIER DE PLOMBIER

Le plombier installe, met en conformité ou répare des installations sanitaires (robinetterie, chauffe-eau, compteur…). Nous vous proposons, dans cet article, d’explorer ce métier, ses avantages et difficultés. Sont décrites également les différentes voies pour devenir plombier, la rémunération de ce professionnel et les perspectives d’évolution.

plombier, métier, formation, diplôme, études, compétences, réMunération, missions, bilan de compétences, ORIENTACTION

À quoi ressemble le quotidien d’un plombier ?

Professionnel du BTP, le plombier est l’expert de la circulation des fluides (eau et gaz). La pose de conduite peut nécessiter de percer des trous. Il trace au préalable des repères le long des murs et des planchers.

Cet installateur sanitaire coupe ensuite des tubes, pour obtenir la tuyauterie adaptée. Il soude ces tubes entre eux, ou les connecte à un appareil (machine à laver, radiateur…).

Après l’installation du système, le plombier vérifie l’étanchéité et l’isolation. Si tout fonctionne bien, il peut alors poser l’appareil sanitaire (évier, baignoire, lavabo…).

Au domicile des particuliers, le plombier intervient généralement seul ou avec un apprenti. Lorsqu’il participe à des chantiers de construction (avec installations sanitaires prévues à la livraison), il travaille alors au sein d’une équipe. Il doit coordonner son travail avec les autres ouvriers du bâtiment.

Outre les missions d’installation, un plombier peut intervenir pour des dépannages en urgence : fuite d’eau, chaudière en panne… Il réalise également des travaux plus longs de remise en état (remplacement d’appareils défectueux) ou de mise en conformité d’une installation, selon les normes de sécurité en vigueur.

Pourquoi devenir plombier ?

Le marché de l’emploi pour le métier de plombier apparaît très favorable. Les chantiers ne manquent pas.

De plus, contrairement aux autres intervenants du BTP, ce professionnel travaille le plus souvent en intérieur. Il ne subit donc pas les aléas météorologiques.

Quelles sont les difficultés du métier ?

L’amplitude horaire des journées d’un plombier est généralement grande, surtout s’il travaille pour des particuliers. Ce professionnel doit alors s’adapter aux disponibilités des clients, et surtout à la survenue de panne… Ainsi, il doit assurer des dépannages en soirée, le samedi et certains jours fériés. Les trajets en voiture sont nombreux et peuvent être longs.

En outre, certains chantiers exigent une bonne résistance physique, en raison du poids de certains dispositifs de chauffage (chaudière, ballon de production d’eau chaude sanitaire…) et des positions de travail parfois inconfortables.

Comment devenir plombier ?

Devenir plombier par la formation initiale

Le CAP monteur en installations sanitaires constitue le diplôme de base pour devenir plombier. Une mention complémentaire (MC) permet d’acquérir, en un an supplémentaire, une double compétence ou d’évoluer vers un poste de technicien.

Les employeurs apprécient particulièrement les candidats ayant une double formation (plombier-chauffagiste, plombier-couvreur ou plombier-zingueur).

Un bac professionnel (BP) permet d’intégrer un service technico-commercial. Ce diplôme est également souhaitable si vous envisagez de vous installer un jour à votre compte. Il en existe plusieurs pour devenir plombier : BP installateur en chauffage, climatisation et énergies renouvelables, BP maintenance et efficacité énergétique, BP métiers de la piscine, BP monteur en installations du génie climatique et sanitaire.

Devenir plombier par la voie de la formation professionnelle continue

Il est possible de devenir plombier suite à une reconversion professionnelle, en préparant le TP (titre professionnel) de technicien d’installation en équipements de confort climatique (niveau bac).

Les candidats en reconversion préparent ce diplôme via la formation professionnelle continue, mais ce TP est également accessible via une V.A.E.

Le bilan de compétences ORIENTACTION permet de sécuriser une reconversion en vous amenant à construire un projet professionnel ayant du sens pour vous.

Rémunération et perspectives

Un plombier salarié touche un salaire mensuel brut moyen de 2 200 €.

Après quelques années d’expérience, un plombier peut évoluer vers un poste de chef de chantier ou de conducteur de travaux. Il peut également se mettre à son compte, en tant qu’installateur sanitaire ou dépanneur.

À son compte, le revenu mensuel brut d’un plombier varie entre 2 800 et 5 000 €, en fonction de la taille de son entreprise.

Découvrez les compléments offerts par ORIENTACTION :

Si vous exercez le métier de plombier et que vous souhaitez vous reconvertir, nous vous conseillons l’article suivant :

Dans quel métier se reconvertir quand on est plombier ?

Découvrez également Revolution Robot, un outil gratuit développé par ORIENTACTION pour évaluer le risque d’automation d’un métier.

 

Auteur : Sandra Grès

Date de publication : 06/12/2022

***

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre reconversion ou dans votre orientation professionnelle par un expert, contactez ORIENTACTION :

ORIENTACTION, c’est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présents partout en France ;
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création ;
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non-jugement ;
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie ;
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous