Boutique
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

OUTPLACEMENT

Comment devenir pompier ? Quelles sont les conditions d’accès au concours ?

Les sapeurs-pompiers professionnels (SPP) sont des fonctionnaires des collectivités territoriales. Des conditions médicales et physiques sont exigées. La sélection comprend ensuite des épreuves sportives, écrites et orales. Comment devenir sapeur-pompier professionnel ? Qu’est-ce qu’un sapeur-pompier volontaire ?

pompier, pompier volontaire, métier, conditions d'accès, concours, formation, capitaine, lieutenant, caserne

 Comment accéder au concours pour devenir sapeur-pompier professionnel ?

Le processus de recrutement pour devenir pompier professionnel comprend différentes étapes. La première est l’inscription au concours.

Des conditions d’aptitude médicale et physique précises sont exigées. Un diplôme de niveau 5 (brevet des collèges par exemple) au minimum est nécessaire. Un diplôme de niveau bac+2 est demandé pour accéder au grade de lieutenant et un diplôme de niveau bac+3 pour accéder à celui de capitaine. Il faut également être majeur, être de nationalité française et jouir de ses droits civiques. Une situation régulière au regard des obligations du service national est nécessaire.

Les candidats remplissant ces conditions peuvent participer aux épreuves écrites d’admissibilité. Les épreuves écrites sont différentes pour le concours de sapeur-pompier professionnel non-officier (SPPNO) et celui de sapeur-pompier professionnel officier (SPPO), pour accéder au grade de lieutenant ou capitaine. Pour les SPPNO (emplois tenus par les caporaux), elles comprennent une étude de texte, un questionnaire à choix multiples sur des problèmes de mathématiques et un questionnaire à choix multiples sur les activités et compétences de l’équipier de sapeurs-pompiers volontaires.

La validation de ces épreuves permet d’accéder aux épreuves physiques de préadmission, communes aux deux concours. Puis, les candidats ayant réussi ces épreuves sont convoqués à l’épreuve d’admission. Cette dernière consiste en un entretien avec le jury. Il analyse la personnalité des candidats, leur motivation, leurs capacités et leurs connaissances de l’environnement professionnel.

Pour accéder au grade de capitaine, il faut passer en plus une épreuve orale de langue vivante étrangère (allemand, anglais, espagnol ou italien).

Que se passe-t-il après la réussite d’un concours pour devenir pompier professionnel ?

À l’issue de l’épreuve d’admission, le jury arrête la liste des admis, dans la limite des places mises aux concours. Leur nombre diffère pour chacun des deux concours. L’autorité organisatrice des concours établit ainsi des listes d’aptitude, par ordre alphabétique.

Être admis sur une liste d’aptitude permet de candidater à un poste, en fonction des avis de vacances d’emplois dans les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS). L’acceptation de la candidature entraîne la nomination dans l’emploi. Les nommés sont stagiaires pendant la première année.

Ces derniers bénéficient immédiatement d’une formation d’intégration et de professionnalisation dans une école départementale de sapeurs-pompiers. Ils doivent valider la totalité des unités de valeur de cette formation avant d’intervenir sur des missions à caractère opérationnel. La titularisation intervient après l’année de stage, sous réserve d’avoir satisfait aux épreuves de contrôle de la formation.

Qu’est-ce qu’un sapeur-pompier volontaire ?

Un sapeur-pompier volontaire s’engage pour aider son prochain tout en ayant une autre activité professionnelle. Les sapeurs-pompiers volontaires représentent 79 % des effectifs des sapeurs-pompiers de France.

Ce statut implique des conditions d’exercice qui lui sont propres. Vous devez notamment avoir entre 16 et 60 ans. Il faut également remplir les conditions d’aptitude médicale et physique, communes à celles exigées pour devenir sapeur-pompier professionnel.

Pour connaître les modalités de sélection des candidats, contactez le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de votre département.

Tout sapeur-pompier volontaire bénéficie d’une formation d’une trentaine de jours, répartis sur un à trois ans. Ainsi le sapeur-pompier volontaire intervient sur des opérations au fur et à mesure de l’assimilation des unités de valeur. La période probatoire prend fin dès l’acquisition de cette formation initiale. Une formation continue et de perfectionnement permet ensuite de maintenir ses compétences tout au long de sa carrière. Il acquiert aussi des spécialités, et les entretient.

Les sapeurs-pompiers volontaires s’engagent pour une période de cinq ans. Cette dernière est tacitement reconduite. Ils participent à six interventions par mois en moyenne.

 

Groupe leader dans l’accompagnement professionnel, ORIENTACTION dispose de plus de 250 cabinets en France métropolitaine et DOM-TOM. Contactez-nous pour bénéficier d’un accompagnement sur mesure et retrouver rapidement un emploi.

 

Auteur : Sandra Grès

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Découvrir la boutique ORIENTACTION

Notre site utilise des cookies afin de nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En cliquant sur le bouton "J'accepte" ou en poursuivant la visite vous acceptez l'utilisation de ces cookies

Consultez notre politique de confidentialité pour plus de détails.