Boutique Nouveau : Testez-vous !
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

BILAN DE COMPÉTENCES

SE RECONVERTIR POUR REDONNER DU #SENS À SA VIE : LE MÉTIER D’ORTHOPHONISTE

Professionnel de la rééducation, l’orthophoniste intervient sur les troubles de la voix, de la parole et du langage écrit et oral. Nous vous proposons, dans cet article, d’explorer ce métier, ses avantages et difficultés. Sont décrites également les différentes voies pour devenir orthophoniste, leur rémunération et les perspectives d’évolution.

orthophoniste, métier, paramédical, rééducation, auxiliaire de santé, illettrisme, maladie d’Alzheimer, formation, enfants, rémunération, libérale, profession, bilan de compétences, ORIENTACTION

À quoi ressemble le quotidien d’un orthophoniste ?

Auxiliaire médical, la première tâche d’un orthophoniste consiste à établir le bilan orthophonique des patients qui lui sont adressés (par un médecin). Cela lui permet de préciser la nature des troubles et de déterminer les moyens de les traiter.

Les troubles peuvent être liés à l’apprentissage et à la lecture, des défauts de prononciation, des difficultés d’écriture, ou encore à la déglutition et à la voix après un cancer de la sphère oro-bucco-pharyngée. Outre les troubles du langage écrit et oral, l’orthophoniste rééduque aussi certains troubles neurologiques, comme la maladie d’Alzheimer, les troubles du spectre autistique, les personnes atteintes de surdité…

Pour la rééducation, l’orthophoniste utilise des exercices techniques et ludiques adaptés à chaque cas. Les enfants constituent la plus grande part des besoins en orthophonie.

Les orthophonistes interviennent également pour la mise en œuvre de plans gouvernementaux de lutte contre les troubles du langage, l’illettrisme, la maladie d’Alzheimer… Ils sont alors impliqués dans le dépistage de certains troubles et handicaps, ainsi que dans des actions de formation et de recherche.

Pourquoi devenir orthophoniste ?

À condition d’être mobile, un orthophoniste fraîchement diplômé trouve facilement un emploi.

Le métier d’orthophoniste répond parfaitement à un besoin de contact et de stimulation (variété des missions et envie de relever des défis). Un orthophoniste doit en effet s’adapter à des pathologies très variées, des plus légères aux plus lourdes. En outre, la profession étant en constante évolution, cet auxiliaire de santé doit se former tout au long de sa carrière.

Devenir orthophoniste permet également d’exprimer pleinement sa bienveillance (valeur amenant à faire le bien autour de soi).

Quelles sont les difficultés du métier ?

L’accès au métier se révèle difficile. En effet, en plus d’une entrée en formation très sélective (environ 1 000 places par an dans l’ensemble du pays), les études sont longues (bac+5). Cela peut paraître compliqué à financer.

Une fois en fonction, un orthophoniste travaille en horaires décalés, de façon à s’adapter aux disponibilités de sa clientèle. Enfants et adolescents compose la plus grande partie de la patientèle. Les séances d’orthophonie ont donc lieu en dehors des heures d’école.

Comment devenir orthophoniste ?

Devenir orthophoniste par la formation initiale

Pour devenir orthophoniste, le certificat de capacité d’orthophoniste (CCO) est obligatoire. Il se prépare en cinq ans après le bac, et confère ainsi le grade de master.

Il existe 22 centres de formation en orthophonie en France. La sélection se fait au niveau bac, sur dossier (à déposer sur Parcoursup) puis entretien.

Devenir orthophoniste après une reconversion

Il n’existe pas de passerelle pour accélérer sa reconversion professionnelle dans le domaine de l’orthophonie. Vous devez déposer votre dossier pour l’accès à un centre de formation sur ParcoursPlus.

Rémunération et perspectives

Plus de 80 % des orthophonistes exercent en libéral. Lorsqu’il est salarié, un orthophoniste peut travailler dans un établissement public (hôpital notamment) ou dans le secteur privé, en particulier : structure pour personnes handicapées, maison de retraite, Ehpad, centre de rééducation fonctionnelle, centre médico-psycho-pédagogique et institut pour enfants sourds.

Dans la fonction publique hospitalière ou territoriale, un orthophoniste qui débute touche un salaire brut mensuel de 2 046 €. Le revenu moyen (brut mensuel) en libéral est de 3 355 €.

Certains orthophonistes se spécialisent dans une branche particulière de l’orthophonie (traitement de la surdité, par exemple), grâce à la formation continue. Des passerelles pour évoluer dans le secteur médical sont également possibles. Ainsi, après cinq années d’expérience, un orthophoniste peut préparer en un an le diplôme de cadre de santé. Cela lui permet d’enseigner ou d’encadrer un service hospitalier.

Auteur : Sandra Grès (08/11/2022)

Découvrez les compléments offerts par ORIENTACTION :

Si vous exercez le métier d’orthophoniste et que vous souhaitez vous reconvertir, nous vous conseillons l’article suivant :

DANS QUEL MÉTIER SE RECONVERTIR QUAND ON EST ORTHOPHONISTE ?

***

Vous souhaitez être accompagné(e) dans la définition de votre projet professionnel et le choix de vos formations par un expert, contactez ORIENTACTION. Nous vous accompagnons !

ORIENTACTION, c’est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présent(e)s partout en France,
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création,
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non -jugement,
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie,
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous