Boutique Nouveau : Testez-vous !
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

BILAN DE COMPÉTENCES

Interview de Stéphane Grunfogel, directeur d’une agence de services touristiques

Vous trouverez ci-après la transcription de l’interview de Stéphane Grunfogel, directeur de l’agence de services touristiques Paysdoc.com (réalisée le 28 octobre 2022). Il apporte un éclairage professionnel sur les spécificités de son métier.

Interview, Stéphane Grunfogel, directeur agence, services touristiques, évasion, voyage, guide, conférencier, accompagnateur, tourisme, culture, métier, formation, bilan de compétences, ORIENTACTION

L’activité de directeur d’agence de services touristiques

1- Depuis quelle année exerces-tu comme directeur d’agence de services touristiques ?

J’ai eu plusieurs métiers dans ma vie. J’ai été guide accompagnateur et guide interprète dès l’âge de 18 ans et ce, jusqu’à mes 27 ans. Entre-temps, j’ai aussi été apporteur d’affaires pour des entreprises du web et des hébergeurs de site Internet.

J’ai travaillé pour une entreprise qui installait de l’informatique dans les maisons de retraite tout en gardant en parallèle le métier de guide. Compte tenu de la saisonnalité des métiers, j’étais obligé d’exercer deux métiers pour pallier les carences.

Plus tard, voulant être maître de moi-même, en juin 1999, j’ai créé ma structure Paysdoc Limited en Angleterre. Je vivais donc entre la France et l’Angleterre. Au début des années 2000, j’ai ouvert un bureau de liaison entre ces deux pays. En février 2001, j’ai fermé l’entreprise Paysdoc Limited en Angleterre pour ouvrir celle en France.

2- Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton travail ?

Aujourd’hui, ce qui me plaît le plus dans mon travail, c’est la diversité, l’ensemble des passerelles que j’ai pu établir au travers de toutes mes missions au sein de la structure. J’ai affaire à plusieurs commanditaires qui ne veulent pas recruter, mais qui ont besoin de personnel. Je gère donc tout l’aspect administratif lié à l’embauche.

Pendant la haute saison, je leur propose des missions. Ensuite, je les prends en tant que salarié sur d’autres types de compétences qu’ils pourraient avoir. Ce qui me plaît le plus est la transversalité des métiers, que ce soit dans le monde des langues, de la culture du patrimoine et de l’accueil. Je pense également révéler des talents, et j’apprécie de coacher différents profils.

3- Que trouves-tu le plus difficile dans ce métier ?

L’une des plus grandes difficultés, ce sont les gens qui ne comprennent pas la transversalité des métiers. Il faut donc se réadapter en permanence en utilisant la méthode agile, c’est-à-dire être tout le temps en train de penser aux améliorations et aux opérations de changement, afin de faire comprendre aux gens que nous ne sommes pas monocordes.

4- Quel est ton parcours professionnel ?

J’ai commencé mes études par un DEUG LEA (devenu licence L1, L2 aujourd’hui), où je ne suis resté qu’une seule année. Je me suis en effet rendu compte que cela ne me correspondait pas.

Aimant la culture, les langues et l’histoire de l’art, je me suis tourné vers un BTS TOURISME. Par la suite, j’ai continué en faisant un DEUG en Histoire de l’Art. J’ai obtenu la carte professionnelle de guide-conférencier. Entre-temps, je devais effectuer mon service militaire, mais je suis rentré dans le civil au sein du secours populaire français.

J’ai eu la chance de créer un point culture au secours populaire. Le but consistait à rendre accessible la culture aux personnes qui n’avaient pas les moyens d’y accéder. À cet effet, je menais des actions pour obtenir des places gratuites dans les théâtres, cinémas, musées…

5- Dans ta formation et tes expériences, qu’est-ce qui te sert le plus aujourd’hui ?

Ce qui me sert le plus aujourd’hui, c’est ma capacité d’adaptation. Je sais passer d’un métier à un autre, sans pour autant que ça soit décorrélé d’une réalité économique.

J’ai eu un parcours professionnel assez riche, ce qui m’a permis d’être là où je suis aujourd’hui. Mes expériences au sein d’entreprises du web et de l’informatique m’ont permis de créer mon intranet (outil de gestion interne) à ma façon.

Ma valeur ajoutée aujourd’hui est ma capacité à découvrir des talents. Je parviens à détecter chez les gens des choses dont ils n’ont pas conscience, concernant leur personnalité ou leurs compétences.

6- Quels seraient tes conseils pour une personne qui débute dans la gestion de services touristiques ?

Dans le métier de guide, le conseil que je peux donner, c’est d’avoir, dans un premier temps, une bonne culture générale et de se documenter continuellement autant en français que dans les langues étrangères.

Les langues aujourd’hui se révèlent très importantes. Il faut donc toujours parfaire les langues et son travail du quotidien. Au bout de cinq ans d’expérience, le guide pourra vraiment faire sa place et être acteur de sa propre vie professionnelle. Il pourra être dans la capacité de se réinventer au travers de formats de prestations spécifiques et sur-mesure.

Aspirations et perspectives

7- Souhaites-tu faire évoluer ton organisation de travail actuelle ?

L’évolution souhaitée pour l’entreprise, c’est d’avoir une assistante de direction. Sa mission majeure consisterait à être la bibliothèque historique de la structure, et de faire progresser la donnée.

Nous voulons un meilleur répertoire du magasin, de nos activités. Cela manque en raison d’un turn-over conséquent ces dernières années. Actuellement, nous cherchons la personne qui saura mettre tout en ordre et en musique dans notre serveur.

8- As-tu des projets d’évolution quant à ta gestion de services touristiques ?

Nous souhaitons faire évoluer la structure actuelle vers une structure dite réceptive. Cela nous permettra de mettre en avant nos compétences du terrain afin de nous développer sur la capacité d’organisation, d’aider d’autres structures à créer des projets qui sortent de l’ordinaire.

Nous aiderions ainsi les gens qui n’ont plus le temps d’aller vérifier leur site Internet, en intervenant à leur place. La structure permettra aussi de former les personnes grâce à un volet « formation » que nous mettons en place.

De plus, nous avons pour projet d’obtenir le Label Qualité tourisme et de développer notre partie RSE de l’entreprise. Je me déplace régulièrement avec mes collaboratrices dans des forums ou salons afin de parler de nos activités, de nos expériences et de faire vivre nos savoir-faire.

 

Auteur : Sandra Grès

Date de parution : 29/11/2022

***

Dans le cadre d’une reconversion, le bilan de compétences ORIENTACTION permet de construire un projet professionnel qui a du sens pour vous.

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre reconversion ou dans votre évolution professionnelle par un expert, contactez ORIENTACTION. Nous vous accompagnons !

ORIENTACTION, c’est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présent(e)s partout en France,
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création,
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non -jugement,
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie,
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous