Boutique Nouveau : Testez-vous !
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

BILAN DE COMPÉTENCES

SE RECONVERTIR POUR REDONNER DU #SENS À SA VIE : LE MÉTIER DE COIFFEUR

Savoir-faire technique, qualités relationnelles, et un certain sens de l’esthétique, se révèlent les clefs pour réussir en tant que coiffeur. Nous vous proposons, dans cet article, d’explorer ce métier, ses avantages et difficultés. Sont décrites également les différentes voies pour devenir coiffeur, la rémunération de ce professionnel et les perspectives d’évolution.

coiffeur, coiffeuse, métier, formation, rémunération, avantages, inconvénients, bilan de compétences, ORIENTACTION

À quoi ressemblent les journées d’un coiffeur ?

La première mission d’un coiffeur consiste à accueillir les clients. Il est à l’écoute de leurs envies, et les conseille, si besoin, en fonction de leurs cheveux et de leur visage.

Il peut ensuite pratiquer son art : shampoings, coupes, colorations, permanentes, brushings… En plus de l’intervention sur leurs cheveux, les hommes peuvent demander des soins spécifiques : rasage, taille de la barbe ou de la moustache.

Le coiffeur propose également aux clients des produits capillaires, adaptés à leurs cheveux et en vente dans le salon. Après chaque client, le coiffeur balaie le sol pour éliminer les cheveux coupés, et nettoie le matériel utilisé.

Lorsqu’il est propriétaire du salon de coiffure, ce professionnel s’occupe également de la gestion des stocks, des commandes, de la comptabilité et des recrutements. Il peut également former des apprentis. Le coiffeur doit alors être titulaire d’un brevet professionnel ou d’un brevet de maîtrise.

Un coiffeur peut aussi exercer son activité au domicile de particuliers, dans un centre de remise en forme ou lors de défilés de mode. Dans les milieux du cinéma ou du théâtre, les places sont rares. Une spécialisation perruquier-posticheur est alors requise.

Pourquoi devenir coiffeur ?

Suite à la crise de la Covid, la pénurie de coiffeurs s’est intensifiée. Le marché de l’emploi apparaît donc très favorable. Face aux difficultés de recrutement, le groupe Provalliance (Franck Provost, Jean Louis David, Coiff&Co) a d’ailleurs mis en place en juin 2022 une prime de 1 000 € pour les nouvelles recrues.

En outre, les coiffeurs font partie des professionnels qui se sentent le mieux dans leur travail. Ainsi, ces professionnels mettent en avant une bonne ambiance de travail et une grande autonomie, favorisant la confiance en soi. Ces facteurs contribuent au bien-être au travail.

Quelles sont les difficultés du métier ?

Le coiffeur travaille le plus souvent en position debout. Cela demande donc une bonne résistance physique.

Les horaires de travail sont irréguliers, avec des périodes de pointe le week-end et les veilles de fête.

Comment devenir coiffeur ?

Devenir coiffeur par la formation initiale

Le diplôme minimal pour devenir coiffeur est le CAP Métiers de la coiffure (après la 3e). Il permet d’exercer comme ouvrier qualifié. Il est possible de compléter cette formation par une mention complémentaire (MC) d’une durée d’un an.

Pour gérer son propre salon de coiffure, un brevet professionnel (niveau bac), en un an après le CAP est requis. Les candidats titulaires d’un BP, ou justifiant de cinq ans d’activité professionnelle, peuvent poursuivre par un brevet de maîtrise (niveau bac+2), en deux ans.

Devenir coiffeur par la voie de la formation professionnelle continue

Les candidats en reconversion peuvent préparer le brevet professionnel Coiffure via la formation professionnelle continue. Ce BP est également accessible via une VAE.

Après trois ans d’expérience dans la coiffure, vous pouvez aussi préparer le CQP Responsable de salon de coiffure.

Le bilan de compétences ORIENTACTION permet de sécuriser une reconversion en vous amenant à construire un projet professionnel ayant du sens pour vous.

Rémunération et perspectives

Un coiffeur débutant gagne le SMIC, sans compter les pourboires et un éventuel intéressement au chiffre d’affaires du salon. Avec de l’expérience, le salaire mensuel brut peut atteindre 1 800 €.

La formation professionnelle permet à un coiffeur de se spécialiser (perruquier-posticheur, coiffeur visagiste…). Une évolution vers la formation est également possible (coiffeur formateur).

Un coiffeur peut suivre une formation en esthétique, et devenir coiffeur-esthéticien. Il pourra alors dispenser des soins du visage et du corps, faire des manucures et vendre des produits de beauté.

Découvrez les compléments offerts par ORIENTACTION :

Si vous exercez le métier de coiffeur et que vous souhaitez vous reconvertir, nous vous conseillons l’article suivant :

DANS QUEL MÉTIER SE RECONVERTIR QUAND ON EST COIFFEUR ?

 

Découvrez également Revolution Robot, un outil gratuit développé par ORIENTACTION pour évaluer le risque d’automation d’un métier.

 

Auteur : Sandra Grès

Date de publication : 06/12/2022

***

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre reconversion ou dans votre orientation professionnelle par un expert, contactez ORIENTACTION :

ORIENTACTION, c’est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présents partout en France ;
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création ;
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non-jugement ;
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie ;
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous