Boutique Nous rejoindre Le mag
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé
Nous contacter

Nos agences sont ouvertes :

Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Retour
Test, harcèlement au travail, victime, évaluation, bien-être au travail, toxicité professionnelle, relations de travail, sécurité psychologique, ressources humaines, santé mentale, stress professionnel, environnement de travail, comportements abusifs, harcèlement moral, discrimination, législation du travail, agressions verbales, recours légal, prévention du harcèlement, écoute active, gestion des conflits, signaux d'alarme, prise en charge, mesures correctives, aide psychologique.
05.02.2023 4 min. de lecture

Test psychologique : « êtes-vous victime de harcèlement au travail ? »

La loi définit le harcèlement moral au travail selon ces termes : « des agissements répétés susceptibles d’entraîner, pour la personne qui les subit, une dégradation de ses conditions de travail, pouvant porter atteinte à ses droits et à sa dignité, altérer sa santé physique ou mentale, ou compromettre son évolution professionnelle. » Quels sont les signes de harcèlement au travail ? Pourquoi réaliser ce test ? Comment réagir en cas de harcèlement moral au travail ?

👉 PASSEZ MAINTENANT LE TEST : « ÊTES-VOUS VICTIME DE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL ?»

Qu’est-ce que le harcèlement au travail ?

Le harcèlement moral au travail peut se traduire par des critiques quotidiennes injustifiées, des menaces, des humiliations, des gestes déplacés, une discréditation auprès de vos supérieurs hiérarchiques… On peut ainsi vous sanctionner de manière infantilisante, ou encore vous confier, de manière consciente, des tâches irréalisables.

Un collègue, ou un supérieur hiérarchique, peut vous blesser régulièrement à travers ses propos. Une relation de travail peut agir, à travers ses décisions, actes et/ou comportements, dans le but délibéré de nuire à vos conditions de travail. C’est le cas, par exemple, si vous êtes sanctionné de manière arbitraire ou discriminatoire, ou encore exclu sans raison d’une activité proposée par l’entreprise.

Il y a aussi harcèlement moral lorsque votre évolution professionnelle est compromise volontairement, sans raison liée à la qualité de votre travail.

👉 PASSEZ MAINTENANT LE TEST : « ÊTES-VOUS VICTIME DE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL ?»

Pourquoi réaliser ce test ?

Ce test, proposé gratuitement par ORIENTACTION, vous permet de déterminer si vous êtes victime de harcèlement au travail.

Si les résultats du test révèlent que vous n’êtes en réalité probablement pas victime de harcèlement au travail, cela vous permettra de prendre du recul sur vous-même et vos réactions.

Une mauvaise ambiance de travail, un rythme particulièrement soutenu, des conditions difficiles (physiquement et/ou moralement) peuvent rendre votre travail pénible, sans lien avec les agissements de vos collègues.

Il ne faut pas non plus confondre des comportements inadéquats, des actes d’incivilité (faire des blagues déplacées, couper la parole…) ou le droit de gérance (prise de décisions liées à l’efficacité de l’entreprise) avec du harcèlement. Lorsqu’un comportement inadéquat est isolé, il ne constitue pas du harcèlement. Sous l’effet du stress, un collègue peut, par exemple, claquer la porte ou vous critiquer, sans volonté délibérée de vous nuire.

Même si vous ne subissez pas de harcèlement, vous pouvez ressentir un mal-être au travail. Un accompagnement par un professionnel peut vous aider à vous sentir mieux et vous épanouir.

Si, en revanche, les résultats révèlent que vous êtes effectivement victime de harcèlement au travail, ce test peut alors constituer le déclic nécessaire pour vous faire réagir.

👉 PASSEZ MAINTENANT LE TEST : « ÊTES-VOUS VICTIME DE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL ?»

Comment réagir en cas de harcèlement moral au travail ?

Sachez que tout acte constitutif de harcèlement représente un délit sanctionné par la loi. Ces agissements sont interdits, même en l’absence de lien hiérarchique entre vous et l’auteur des faits.

Si ce n’est pas votre employeur qui vous harcèle, la première chose à faire consiste à le prévenir, en sollicitant un rendez-vous. Votre employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir le harcèlement moral. N’hésitez pas à interpeller aussi votre service de santé au travail, les délégués du personnel ou le CSE.

Dans le cas où la sollicitation de vos interlocuteurs en interne n’a pas abouti à des sanctions contre l’auteur des faits, plusieurs recours sont possibles pour vous défendre.

Vous pouvez ainsi, par exemple, alerter l’inspection du travail, saisir le conseil des prud’hommes (ou le tribunal administratif si vous êtes fonctionnaire), ou encore le juge pénal. Vous pouvez saisir le juge pénal jusqu’à six ans après le dernier fait de harcèlement moral. La plainte peut être cumulée avec celle aux prud’hommes contre votre employeur.

L’accompagnement par un professionnel peut également vous aider à reprendre confiance en vous.

Rédactrice : Sandra Grès. Test et article de présentation relus et validés par Emeric Lebreton, cofondateur et dirigeant du groupe ORIENTACTION. (21/11/2022)

👉 PASSEZ MAINTENANT LE TEST : « ÊTES-VOUS VICTIME DE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL ?»

***

➡️ Bénéficiez d’un coaching pour faire face à une épreuve de la vie

➡️ Procurez-vous Méthode 16 : développez 16 soft skills et atteignez le bonheur et la réussite

➡️ Découvrez notre plate-forme en ligne E-Orientaction

Nous vous accompagnons !

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre reconversion ou dans votre évolution professionnelle par un expert, contactez ORIENTACTION.

Contacter un(e) conseiller(ère)

ORIENTACTION c'est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présent(e)s partout en France,
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création,
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non-jugement,
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie,
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.
02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous