Boutique Nouveau : Testez-vous !
02 43 72 25 88*
*Numéro national non surtaxé

Nos agences sont ouvertes :
Du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi de 10h à 18h

Contactez-nous - Réponse sous 24h

Trouver une agence

BILAN DE COMPÉTENCES

SE RECONVERTIR POUR REDONNER DU #SENS À SA VIE : LE MÉTIER DE BOUCHER

Comme souvent pour les métiers de bouche, la profession de boucher est choisie par vocation. Nous vous proposons, dans cet article, de découvrir le quotidien de ces professionnels. Sont abordées également leurs difficultés, la formation au métier de boucher et les évolutions possibles.

boucher, diplôme, CAP, compétences, formation, apprentissage, expérience, métier de bouche, alimentation, agroalimentaire, charcutier, traiteur, bilan de compétences, ORIENTACTION

À quoi ressemblent les journées d’un boucher ?

Un boucher peut exercer dans l’industrie agroalimentaire, une grande surface ou une boucherie artisanale. Ce professionnel achète les animaux en carcasses ou en quartiers. Il stocke puis découpe la viande en morceaux, pour la présenter ensuite à la vente au détail. Au préalable, il vide et nettoie les volailles, les lapins et le gibier.

Souvent, le boucher vend également ce qu’il prépare : en magasin ou sur les marchés. Il se trouve alors au contact direct avec la clientèle et répond aux questions des clients sur les préparations, la cuisson conseillée ou encore les accompagnements possibles.

S’il est artisan, il peut valoriser son activité en proposant en plus un service de traiteur, c’est-à-dire des plats cuisinés à emporter.

Pourquoi devenir boucher ?

Le métier de boucher est porteur, comme de nombreux autres métiers de bouche. Malgré une baisse de la consommation de viande, la demande de professionnels reste importante. L’industrie agroalimentaire et la grande distribution recrutent en permanence des professionnels de produits alimentaires. En outre, il existe de nombreuses possibilités d’évolution en interne.

Les bouchers peuvent exercer dans des environnements très variés : boucherie artisanale, grande surface, restauration collective, abattoir, marché de gros… Les pratiques professionnelles se révèlent également multiples.

Quelles sont les difficultés du métier ?

Le métier de boucher exige une bonne résistance physique, en raison de la position debout prolongée et du transport de charges parfois lourdes. En outre, ce professionnel réalise une partie de son activité en chambre froide.

Les horaires de travail varient en fonction des entreprises. Néanmoins, les amplitudes horaires sont généralement larges. Ainsi, la journée peut commencer avant 6 heures et se terminer entre 19 et 20 heures (avec une coupure l’après-midi), samedi compris. Un boucher à son compte travaille également souvent le dimanche matin et certains jours fériés.

Dans une grande surface et dans l’agroalimentaire, le travail fonctionne par roulement des équipes, de façon à maintenir les ateliers en marche sur seize, voire vingt-quatre heures. Les horaires sont alors réguliers et sans longue coupure, chaque équipe travaillant huit heures.

Comment devenir boucher ?

Pour devenir boucher, il existe différents niveaux de qualification (en fonction des postes), par exemple :

  • Niveau CAP : CAP boucher, CTM (certificat technique des métiers) boucher, MC (mention complémentaire) employé traiteur, CQP technicien boucher ;
  • Niveau Bac : BP (brevet professionnel) boucher, Bac pro boucher charcutier traiteur ;
  • Niveau Bac+2 : BM (brevet de maîtrise) boucher charcutier traiteur ;
  • Niveau Bac+3 : licence professionnelle commerce et distribution boucher manager.

Le BP est nécessaire pour devenir boucher à son compte.

La formation vers des métiers manuels intéresse de plus en plus de personnes envisageant une reconversion professionnelle.

Rémunération et perspectives

Boucher fait partie des métiers de bouche les mieux rémunérés. Le salaire mensuel brut moyen d’un artisan boucher est de 4 616 €. Une façon de valoriser son expertise est de passer le concours de Meilleur ouvrier de France.

En grande surface, le salaire des bouchers dépend de la taille du magasin. Ainsi, un ouvrier boucher touche un salaire mensuel brut de 1 800 à 2 600 €. Le chef de rayon boucherie quant à lui gagne de 2 600 à 4 100 €.

Après quelques années d’expérience, un salarié peut se mettre à son compte. Sinon, il peut devenir chef d’équipe, chef de rayon, responsable de laboratoire… Une évolution vers des fonctions d’intermédiaire commercial est également possible.

Auteur : Sandra Grès (04/10/2022)

Découvrez les compléments offerts par ORIENTACTION

Si vous êtes boucher et que vous souhaitez vous reconvertir, nous vous conseillons l’article suivant :

Dans quel métier se reconvertir quand on est boucher ?

***

Vous souhaitez être accompagné(e) dans la définition de votre projet professionnel et le choix de vos formations par un expert, contactez ORIENTACTION. Nous vous accompagnons !

ORIENTACTION, c’est :

  • Plus de 800 consultant(e)s expérimenté(e)s présent(e)s partout en France,
  • Près de 50 000 personnes accompagnées depuis sa création,
  • Des valeurs humanistes de bienveillance et de non -jugement,
  • Une méthode créée par un docteur en psychologie,
  • Un organisme de formation certifié QUALIOPI.

#Être accompagné(e)

Vous souhaitez être accompagné(e) dans votre évolution professionnelle ?

Contacter un(e) conseiller(ère)

Orient’Action® est un groupe de cabinets spécialisés dans l’accompagnement des évolutions professionnelles et le recrutement


Autres actualités

02 43 72 25 88 *
*Numéro national non surtaxé
Contactez-nous